Mes Secrets Ultimes pour Devenir un Grand Séducteur !



Rejoignez le Club SBK et recevez gratuitement par Email:


  • Mon Guide des 7 étapes pour devenir un Séducteur
  • Mon livre pour séduire une fille au téléphone (+ Exemples de textos à envoyer)
  • Recevez aussi pleins d'autres conseils sur comment aborder les filles et obtenir des rendez-vous

StoryTelling, ou l’art de raconter des histoires…séduisantes

Une technique bien particulière qui n’est pas utilisée que pour la séduction spécialement.

Nombreux hommes politiques, d’affaires, stars en abusent et pour cause, ça a un effet dévastateur  sur les personnes, surtout si l’on s’applique à l’utiliser efficacement d’une manière  naturelle.

C’est l’art de vêtir son histoire, pas forcement intéressante, d’une forme mystérieuse sans  être obliger de citer l’objet de la campagne, la révélation se fait ultérieurement quand les pupilles de la fille seront  dilatées et les oreilles bien ouvertes n’attendant que le mot de la fin.

Une façon de captiver l’attention de l’autre, de stimuler ses sens, le rendre accro à notre histoire, et ainsi, devenir intéressant à ses yeux  et surtout lui faire comprendre facilement le message qu’on veut lui transmettre, mais avant de pratiquer cette méthode il est bon de savoir quelques bases et de s’inspirer de ceux qui excellent dans le domaine !

Passer par l’émotion pour atteindre la raison

Si cette technique captive les hommes, elle est plus susceptible de toucher des êtres plus émotifs : les femmes ! Elles adorent, contrairement à ce qu’elles affirment, les beaux parleurs qui n’en font pas trop bien sûr, parce qu’ils savent parler en émotions et permettent aux femmes de passer un bon moment, et ça leurs inspire confiance en soi, humour (et oui il faut toujours un petit zest dans vos histoires ;) ), contrôle… l’homme qui sort du lot !

L’authenticité de l’histoire

Certes de «  fausses routines » peuvent parfaitement bien marcher, mais jamais au long cours, en effet un jour ou l’autre on sentira la mystification, et vos histoires ne marcheront plus. Donc il est préférable d’utiliser des histoires « vraies » et de les pimenter avec son propre style, et cette technique de séduction vient avec l’expérience, influente mais pas manipulatrice, séduire n’a jamais rimer avec sadisme.

 

Body Langage

Maintenant que vous avez compris l’importance capitale du langage corporel, il faut l’utiliser convenablement, surtout pendant l’histoire, ça sonnera comme les comédies musicales qui nous racontent, par le biais de la chorégraphie,  des histoires passionnantes (enfin ça dépend des goûts).

Jouez la carte du suspense

Laissez la sur sa faim, ne dites pas tout, du moins pas au début, n’hésitez pas à lui dire que vous lui raconteriez la suite une autre fois quand vous aurez le temps !

Le story telling vous facilitera le jeu de la séduction, en marquant l’esprit de la fille et en vous démarquant des autres  prétendants, pensez-y !

Faites nous part de vos expériences ;)

Alpha-man

Exemple : L’amour 100% parfait

(histoire de Neil Strauss ajoutée par Kamal, pour compléter l’article de Alpha-man. Je remercie Zorro, membre d’un autre forum de séduction de m’avoir autorisé à publier la traduction de l’histoire.)

Je vais te raconter une histoire, le titre de cette histoire est « La rencontre du couple 100% parfait ». Cette histoire commence par « il était une fois » et termine par « triste histoire, n’est ce pas ? ».

Donc, il était une fois, juste ici, à [votre ville], par une belle après-midi de printemps tout comme celle-ci mais il y a très longtemps, une rue… A une extrémité apparaît cet homme, âgé d’une vingtaine d’années, il a une lettre à la main et doit aller la poster. A l’autre bout, d’une rue adjacente, surgit cette superbe jeune femme, approximativement du même âge, elle flâne, guère pressée, elle se rend chez quelqu’un de sa famille, à moins que ce ne soit une amie.

Là, ils viennent de se croiser… Et alors qu’ils se croisent, l’homme songe « C’est la femme 100% parfaite pour moi, je ne faisais qu’aller poster cette lettre, quelles étaient les chances pour que cela arrive ainsi fortuitement ? ». La jeune femme se retourne aussi et elle songe « Cet homme est l’homme 100% parfait pour moi ». Ils auraient pu continuer leur chemin, mais ce jour là, le destin voulait que quelque chose se passe ,ils s’arrêtent et commencent à parler ensemble.

Ils réalisent alors qu’ils sont similaires en chaque chose, ils ont tout en commun et tout ce qu’ils n’ont pas en commun se complète remarquablement. Ils s’installent sur un banc dans un parc voisin et commencent à s’interroger alors qu’ils sont encore immergés dans l’excitation de la rencontre : « Quelle étrange coïncidence tout de même, rencontrer ainsi fortuitement l’amour 100% parfait par une belle après-midi de printemps…Tout cela ressemble décidément à un rêve… ».

Cela leur semble décidément trop facile, ils décident alors de mettre le destin à l’épreuve. « Nous allons nous séparer sans aucun moyen de nous retrouver, nous n’allons pas nous donner nos adresses, ni nous dire où nous travaillons/étudions. Si le destin nous fait nous rencontrer à nouveau, alors cela ne pourra avoir qu’un sens et nous nous marierons sur l’instant… ».

L’homme va poster sa lettre, la jeune femme va rejoindre la personne qu’elle devait voir à laquelle elle raconte très émue sa rencontre…

Une journée passe, puis une semaine. 6 mois passent, puis un an, bientôt 5 ans. 10 ans se déroulent sans qu’ils se revoient. Bien sûr, ils sont jeunes, ils doivent faire leur vie et chacun de leur côté, ils commencent à vivre des amours après s’être attendus. Ils trouvent un amour qui vaut 65%, puis un autre à 75%, ils arrivent même à trouver une personne compatible à 82%, mais ils ne retrouvent jamais cette complémentarité à 100%.

Mais la vie n’est pas si mal, alors chacun de leur côté, ils se marient, fondent des familles, ils deviennent même grands-parents et leurs petits enfants sont adorables.

Ils sont désormais au crépuscule de leur vie, un hiver particulièrement froid sévit sur Lyon, cela remonte à quelques années seulement, un hiver de notre enfance (ils sont morts à l’heure à laquelle je te parle). Je ne sais pas si c’est le froid ou les années mais voilà notre jeune homme qui est devenu un vieillard tremblant et qui par ironie du sort se retrouve dans la même rue qu’il y a de nombreuses années dans le but de poster à nouveau une lettre. Il ne se rappelle plus des fois où à l’époque il est repassé dans cette rue en espérant tomber sur sa belle inconnue. Là, il pense juste qu’il faut qu’il aille poster cette lettre puis se mette au chaud.

A l’autre bout de la rue, se trouve notre belle jeune femme que les années ont transformée en vieille dame, elle s’appuie sur une canne mais se déplace encore seule, elle va rendre visite à sa petite fille ou une vieille amie, elle même ne sait plus très bien, elle perd un peu la tête et ne se souvient plus très bien de tout… Ils mettent environ dix fois plus de temps que la première fois pour traverser la rue, mais bon c’est normal, ils n’ont plus vingt ans…

Ils se croisent, le trottoir n’est pas très large et leur démarche hésitante les oblige à s’arrêter pour se croiser, ils se dévisagent longuement. Et lui dans sa tête, il songe « Hum, je connais cette dame je crois bien, mais je n’arrive plus à me rappeler d’où… », elle dans sa tête une interrogation « Cette personne m’est familière, je crois bien mais je peux me tromper ». Il enlève son chapeau pour la saluer, lui sourit, elle lui rend son sourire, passe et chacun continue son chemin. Une heure après, chacun des deux protagonistes a oublié l’événement…

La morale de cette histoire ? Et bien, ces deux personnes étaient faites pour être ensemble, les chances qu’elles se rencontrent une fois étaient extrêmement faibles, peut-être plus faibles que de gagner le gros lot à la loterie… Elles ont voulu tester le destin, mais celui-ci ne donne qu’une chance…
Triste histoire, n’est ce pas ?

 

Comments

  1. Bisonravi says:

    J’aime beaucoup raconter les histoires des films et livres.

  2. Benkarishan says:

    it’s like a Film that i had watch , it called serendipity ! but the story wasn’t like that , i mean ‘sad’ , but it was beautiful because they will meet each other not when they were old but after 5 years i think !

  3. @Abdel. Pour un effet optimal, tu racontre l’histoire à l’étape confort, afin de créer la connexion avec la fille.

     

    @Benkarishan. Yes I watched the movie too ^_^

  4. Abdel says:

    J’aime bien l’histoire ^^
    Je ne savais pas que Le Story Telling avait une tel utilité…Même si je préfère les DHV ^^
    La question est : En quelle étape peut on introduire une Histoire de ce genre ? Les histoires peuvent elles être fausses? Est ce qu’on peut faire un Story Telling en Groupe?

    Anyway,  j’ai une histoire Aussi à raconter sur le Forum
    See Ya !

  5. Exactement Ayoub, l’art de raconter de telles histoires installe d’une manière efficace le confort et donc, la connexion.  L’embrasser ne sera donc qu’une question de feeling !

  6. Ayoub says:

    Jolie l’article, et puis l’histoir est Formidable !!
    Le Story Telling peut même être une très bonne technique pour l’embrasser, parce que dès qu’on attire son attention avec l’hitoire, le confort s’installe, Hop KissClose, facile …

  7. Alpha-Man says:

    si vous avez des histoires n’hésitez pas à les poster sur le forum, pour l’interêt général ;)

  8. minivirus2 says:

    sujet tres interessant mais j’avais une demande
    je veux vien que vous posez un sujet special pour les sms des sms romantic a utiliser avec des conseils avec pour les envoyer
    je parle d’un autre sujet que celui de seduir par sms
    et merci d’avoir repondre

  9. aziz says:

    salut
    je trouve cette histoire fantastique et touchante en meme temps, dit se que je veut si de voire des histoire tres courte……………

  10. Michaelis says:

    Le Storytelling est un outil crucial dans l’arsenal de séduction. Vous devez apprendre à amuser et à garder l’intérêt du groupe en l’histoire racontée. Une bonne narration est nécessaire pour une sous-communication efficace et est récompensée comme un talent social de valeur en soi. Prévoyez et pratiquez vos histoires.
    Apprenez à avoir une bonne accroche ( ‘hey, vous avez vu ce combat dehors)…souvent utilisé par mystery : )
    Apprenez à laisser des sujets ouverts pour votre public afin qu’il vous questionne,par exemple « j’étais à Saitama l’été dernier et partout dans Tokyo il y a ces machines qui vendent des boissons, avec 50 parfums de lait. Et vous n’y insérez pas des pièces, mais vous appelez avec votre cellulaire pour avoir votre boisson… » le sujet ouvert ici est bien sûr ‘ qu’est ce tu faisais à Takyo ? ‘
    Apprenez à chercher des inputs dans vos histoires de manière saine qui ne risque de diverger de l’objectif de l’histoire. Par exemple, si vous parlez de votre neveu, vous pourriez commencer avec “Mon neveu de 8 ans a fait un truc super marrant ce matin. Vous aimez les enfants [attendez la réponse ' oui ' et continuez], eh bien il a …blablabla”
    VIVEZ l’histoire. C’est l’aspect le plus important du storytelling. Si racontez l’histoire de la soirée d’un ami; vous devez voir, entendre, ressentir, sentir, tout ce que vous racontez. Exprimez des émotions. Soyez intéressé en ce que vous narrez, sinon personne risque de l’être. Emmenez vos nouveaux amis dans une aventure avec vous.

  11. Michaelis says:

    Pour des très bons exemples du storytelling, je vous conseille les films: SON DE MAR, VICKY CHRISTINA BARCELONA

  12. Phulis says:

    Cette histoire est plutot cool en effet, je l’imagine bien après un « et sinon, par de belles nuits étoilés, comme celle que nous sommes en train de vivre, as tu déjà rêvé du prince charmant ? y croit tu ? »
     
    S’enchaines le ST. Mais effectivement, vu la taille et le style de celui-ci il ne peut venir qu’a la phase confort.
    Pour la phase d’attraction j’usais généralement du « test de détecteur de mensonge avec les quatres questions. » Finalement, je le trouves trop basic, et ils n’éveillent, quand je le fais, pas toutes l’attention que je lui aurait prêté.
    Ces pour cela que des petits ST, vraiment light peuvent être assez fun. Observons Gad Elmaheh, ces ST ne nous laisse pas de marbre.

  13. Saâd says:

    Kamal j’ai lu que qu’avec la guitare ça marchait super bien avec les filles pour toi c’est quoi ta technique et comment tu t’y prennait , ta routine ?

  14. m-kid says:

    D’accord, d’accord .. seulement une fois que l’histoire est racontée, qu’on a terminé par le « Triste histoire, n’est-ce pas ? », qu’est-ce qui vient après ?

  15. yann says:

    si moi je veux lui raconter ça,je mettrai aux personnages mon propre prénom et la sienne et à la fin je lui dirai »le destin nous offre qu’une chance.et si on en profitais tout de suite. »t’en a pas encore d’autres?

  16. anass010 says:

    Joli article j’aime bien, pour la technique de l’embrasser, t’attire  son intention (sur l’histoire) et si tu l’embrasse sa sera une surprise pour elle, et il ne y’a pas mieux que la surprise :D.

    je connais une histoire mais c’est tirer d’un film,je poste ?

  17. Slîim Dàrk NénOù says:

    salut tout le monde! salut Kamel, j’ai lu l’article il y a pas mal de temps et je t’assure que je suis un professionnel dans le « story telling » mais comme même, il y a un truc qui m’échappe, c’est que : parfois je raconte mes propres aventures à des filles que j’essaie de séduire dans la raison de, entre parenthèses ( frimer ) et augmenter la température de la discutions, mais dernièrement, je reçois des très fortes réaction de jalousie chez les filles à qui je raconte mes aventures de séduction, et il me semble que je commence à perdre le contrôle :s je me demande si ce que je faisais est bien, ou bien c’est  débile :s …
    mes salutations

  18. Kamal Sedûcteur says:

    Bonjour, Kamal
    Je voudrais savoir, Si tu a rencontrer une femme et que tu lui a déjà montrer des intérêt pour elle, et elle commence a faire la maline, comment Reprendre le dessus?
    Mérci.

  19. Nizar says:

    J’ai adoré ton histoir ;)